Dépêche-toi, ta vie n’attend plus que toi ! de Sandrine Catalan-Massé

8.5 Eve
8.5

Dépêche-toi, ta vie n’attend plus que toi ! en bref

Stella, 43 ans, est femme au foyer. Elle s’occupe au quotidien de sa famille avec beaucoup d’attention : son mari César et ses 2 enfants Gaspard, 17 ans, et Camille, 16 ans. Ses journées sont bien orchestrées : petite déjeuner, visite de la femme de ménage, de la concierge et de la boulangère, cours de yoga, séance de psychologie en ligne, déjeuner avec son mari, shopping en ligne… Sortant peu de chez elle, car elle est agoraphobe, elle dépend beaucoup de son mari, César, qui part du jour au lendemain.

Rencontre avec Sandrine Catalan Massé

Nous avons rencontré Sandrine Catalan Massé dans les locaux de Babelio.

L’auteur est avant tout journaliste depuis 20 ans. Un article est limité à 300 signes. Elle a commencé il y a 5 ans à écrire des ouvrages pratiques. L’idée d’écrire un roman est alors venue et l’auteur a décidé il y a 2 ans de ralentir le rythme de son activité de journaliste pendant 6 mois. Elle a eu l’envie d’écrire sur une femme qui allait s’accomplir.

Stella est agoraphobe. L’auteur pense que Christine maladie commune et que nous pouvons tous être plus ou moins agoraphobe à certains moments de sa vie. L’agoraphobie est un prétexte, c’est un moyen de donner des freins à la vie de Stella. Cela permet à Stella de ne pas sortir de sa zone de confort.
La carrière de journaliste en psychologie de l’auteur lui a donné l’occasion de rencontrer de nombreux psychiatres et de psychologues.
L’agoraphobie a également permis à l’auteur d’ajouter une dose d’humour.

La rédaction du roman est partie du personnage de Stella.
L’auteur n’est pas Stella même s’il y a une part d’elle même dans le caractère.
Une amie journaliste écrivain lui a donné 2 conseils : écrire dans un lieu qu’elle connaît (Montpellier) et à la première personne.

Dans ce roman, il y a de quelques conseils pour prendre sa vie en mains qui peuvent s’appliquer à tous, pas uniquement aux agoraphobes.
Pour l’auteur, c’est avant tout un roman et non un ouvrage de développement personnel. En revanche, il y a quelques messages dans ce roman.
La solution est en Stella. Son mari et son psy ont été importants dans sa vie, mais elle n’a plus besoin de ces guides.
Stella prend progressivement un peu de distance avec son mari. Elle avait connu des crises de spasmophilie dans son adolescence, avec une mère très présente. Ce mari de plus de 5 ans était rassurant. Elle en est devenue dépendante. Au bout de quelques années, il faut prendre un peu de distance dans un couple. Cette expérience devrait permettre à Stella de prendre ce recul nécessaire.

Les conseils de l’éditeur ont conduit à créer le personnage de Djamila.
Les enfants ont un rôle assez passif. Ils sont là pour l’aider mais ont aussi leur vie d’adolescents.
Thomas représente l’émancipation, la liberté sexuelle de Stella.

La fin est ouverte pour laisser le lecteur imaginer ce qu’il souhaite. Mais il n’est pas prévu de suite.
L’auteur a envie de réécrire très prochainement un nouveau roman, pourquoi pas un policier avec un peu de psychologie. Mais elle n’a pas encore d’idée bien précise. L’écriture de fictions lui donne beaucoup de liberté. Cela lui permet de procurer des émotions et pas uniquement d’informer comme dans un article.

Le Mot de l’éditeur

43 ans et toute une panoplie de vêtements, Stella vit dans un bel appartement de Montpellier où elle élève ses deux enfants de 16 et 17 ans. Ses journées s’écoulent entre ménage maniaque et shopping sur le Web, à attendre le retour de ses ados chéris et surtout celui de César, son psychiatre de mari qu’elle vénère plus que tout au monde. Seules ses consultations secrètes de psy online et les visites de Lucille sa meilleure amie ébouriffent son quotidien de recluse. Car Stella, affligée d’une agoraphobie et d’angoisses envahissantes ne met quasiment plus le pied hors de chez elle… Alors le jour où César se volatilise sans un mot d’explication mais avec sa carte de crédit, le monde si parfait de Stella s’écroule. Abandonnée par son mari, lâchée par ses ados et ignorée par sa meilleure amie, Stella va devoir se débrouiller seule, franchir son périmètre de sécurité et rattraper sa vie. Parviendra-t-elle à dépasser ses angoisses, sa peur de l’autre, à trouver un travail ? Une chose est sûre, le parcours sera semé d’embûches, mais aussi d’heureuses surprises et de belles rencontres.

Quelques mots sur l’auteur Sandrine Catalan-Massé

Sandrine Catalan-Massé est journaliste pour la presse féminine, spécialisée en psychologie et santé. Auteure de guides pratiques (« Le Sommeil » et « L’Alimentation »), Dépêche-toi, ta vie n’attend plus que toi ! est son premier roman.

Notre avis

Avec un style fluide et un peu d’humour, l’auteur décrit le quotidien de Stella, une femme superficielle, très dépendante de son entourage et dont la fragilité se révèle après le départ de son mari. A travers ses séances chez le psy et sa petite voix intérieure, Stella partage avec nous ses doutes, ses angoisses et sa fierté à chaque étape franchie. Au fil du récit, nous découvrons comment Stella prend conscience de la vacuité de son existence et des origines de certaines de ses phobies et comment elle parvient à prendre sa vie en main.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Double Je : Plongez dans une scène de crime pour découvrir les métiers des artisans d’art

Le Palais de Tokyo propose une exposition très originale initulée « Double Je »...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *