« Libérées » de Titiou Lecoq

9 Eve
9
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

« Libérées » en bref

A partir de statistiques sur les tâches ménagères, la charge mentale, Titiou Lecoq aborde l’évolution de la société à travers la charge mentale, la pression qui pèse sur les femmes, plus ou moins consciemment, l’augmentation du temps parental, la vie idéalisée véhiculée par les réseaux sociaux, le rapport des femmes à l’espace public…. Elle nous invite ainsi à prendre conscience de la place des femmes dans la société et du nécessaire combat à mener pour l’égalité hommes / femmes.
Elle illustre ses propos avec des exemples issus de sa vie quotidienne, avec beaucoup d’humour. Cela nous permet aussi bien faire des rapprochements avec notre propre quotidien et que de dédramatiser la situation.
Elle donne également quelques pistes pour faire évoluer les choses, telles que l’éducation, la modification du rapport des femmes avec les réseaux sociaux ou oser parler.

Le Mot de l’éditeur

« Un jour, je me suis demandée  : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent  ? Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule.
Être une femme, ce n’est pas seulement l’idéal de minceur et de cheveux qui brillent, c’est le souci permanent des autres et du foyer, c’est être sans cesse ramenée à la saleté, aux taches, à la morve.  L’égalité serait déjà là, mais les femmes conservent la conviction intérieure qu’elles doivent s’occuper de tout et tout le monde, et d’elles en dernier, s’il reste cinq minutes à la fin de leur triple journée.
Cette féminisation de la sphère privée implique une autre conséquence  : l’espace public est toujours masculin. Peut-on se dire égaux quand la moitié de la population adapte ses vêtements en fonction des transports et fait attention à ne pas être seule la nuit dans la rue  ? Et si le combat féministe devait encore et toujours se jouer dans la vie quotidienne de chacune et chacun, chez soi, dans sa propre maison, devant le panier de linge sale  ?

Quelques mots sur l’auteur Titiou Lecoq

Née en 1980, Titiou Lecoq, titulaire d’un DEA en sémiotique à l’université, est journaliste indépendante sur « Slate » et blogueuse sur « Girls and Geeks ».
Elle a publié des essais, notamment « Kata Sutra, la vérité crue sur la vie sexuelle des filles »,  » Encyclopédie de la webculture ». Son premier roman, « Les Morues », a été lauréat du prix du Premier roman du Doubs.

Notre avis

Cet essai est très documenté, mais se dévore en quelques jours grâce au style fluide et au ton très juste.
Il est à la fois instructif, drôle grâce au second degré qui domine et déroutant. Je me en effet suis dit que, si j’avais pu faire des recherches et avait un talent d’écrivain, j’aurais certainement pu écrire la même chose. Ce n’est pas un simple point de vue mais une véritable construction sociale. Tout est pertinent et rien n’est à ajouter.

Informations pratiques

Libérées !: Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale

Prix : à partir de 17€ chez Amazon.fr

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Mala Vida

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *