Mrs. Hemingway de Naomi Wood

9 Eve
9
Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !

La rencontre

Nous avons eu l’occasion de rencontrer Naomi Wood pour son roman Mrs. Hemingway.
L’auteur était une grande lectrice d’Hemingway. Elle a découvert une édition avec une sélection de la  correspondance amoureuse d’Hemingway puis a cherché en bibliotheque l’ensemble des lettres de Hemingway et des réponses.
Le contraste en l’image du journaliste et auteur en tant homme fort, cultivé et sûr de lui d’une part et la fragilité dans sa vie privée que l’on découvre dans cette correspondance d’autre part l’a fasciné.
Pour l’auteur, Hemingway déstabilise à la fois les femmes et les attire. Elle se demande comment ces 4 femmes intelligentes ont pu graviter autour de ce « trou noir » et rester auprès de cet homme pathétique.
Dans le roman, Hemingway montre parfois une de ses facettes peu sympathiques. En tant qu’auteur, elle doit avoir de la bienveillance envers ses personnages sans avoir une idée fixe. Au fil du livre, on découvre que la réalité n’est pas si simple. Ces femmes avaient la possibilité de quitter Hemingway. A la fin du livre, l’auteur s’est demandée si Hemingway n’était pas la première victime du mythe qu’il avait créé.

La structure de roman est fondée sur les lettres et ses recherches dans des documents biographiques. Par exemple, la valise avec les manuscrits avec Hemingway a réellement été perdue gare de Lyon.
L’auteur a ensuite pris certaines libertés pour raconter les rencontres et relations de ces femmes avec Hemingway.
Le personnage de Harry Cuzzemano n’a pas existé mais cela lui a permis de cimenter les différents personnages. C’est un peu l’alter ego d’Hemingway.

Nous découvrons dans le roman qu’Hemingway a eu 3 garçons avec qui il a eu une relation similaire à celle qu’il a eu avec ses femmes, parfois passionnée et argousier distante. Décrire cette relation n’aurait pas apporter davantage dans ce roman.
Son personnage préféré est Fife. A la fin du premier chapitre on est sensé la détester mais notre avis change à la fin du second chapitre. Elle est morte avant de pouvoir donner son point de vue sur son rôle auprès de Hemingway.
Le titre Mrs Hemingway a été une question centrale tout au long de l’écriture du roman. Ces 4 femmes n’ont pas eu le même rapport au mariage avec Hemingway et ont vécu différemment la séparation. Mais chacune individuellement a été un moment de sa vie Mrs Hemingway.

Dans ce roman, la rupture prend plus de place que la conquête. Chaque chapitre commence par la rupture et la relation triangulaire entre Hemingway, sa femme et sa maîtresse. Cette reproduction de schéma intéressait l’auteur.
Elle pense que cela pourrait être lié à son caractère, à ses angoisses. Hemingway était peut être trop optimiste sur la durée de la phase d’excitation des relations amoureuses.

La rencontre se termine par quelques images sur le « mythe » d’Hemingway, son lieu de vie, ses amis et ses femmes.

Mrs. Hemingway en bref

Ce livre évoque de façon romancée les 4 femmes qui ont partagé la vie d’Ernest Hemingway, en tant qu’amies, maîtresses et femmes, de 1920 à 1961. Chacune a d’abord été sa maîtresse avant de devenir sa femme.
Nous découvrons successivement des tranches de vie et le point de vue de :

  • Hadley Richardson
  • Pauline Pfeiffer (Fife)
  • Martha Gellhorn
  • Mary Welsh

Le récit de ces 4 périodes  permet d’en apprendre davantage sur la vie et la personnalité de l’illustre écrivain.

Le Mot de l’éditeur

C’est un fait : Hemingway était un homme à femmes. Seulement l’auteur du Vieil homme et la mer ne se contentait pas d’enchaîner les histoires d’amour. Il a voulu épouser ses maîtresses. L’une après l’autre, à l’issue d’un scénario qui ne variait que de quelques lignes, il en a fait des Mrs. Hemingway : la passion initiale, les fêtes, l’orgueil de hisser son couple sur le devant d’une scène – la Côte d’Azur, le Paris bohème, la Floride assoiffée, Cuba, l’Espagne bombardée… – puis l’alcool, les démons, les noires pensées dont chacune de ses femmes espérait le sauver.

Derrière la légende hyper-masculine se trouvait un homme dont quatre femmes, sur quatre décennies, étaient tombées follement amoureuses. Toute sa vie, il a entretenu avec elles des relations qui donnent à voir une part de sa personnalité laissée de côté par les biographies classiques de l’écrivain. Mrs. Hemingway tente de raconter l’histoire de ces quatre femmes, qui se sont toutes retrouvées à la fois dans le rayonnement et dans l’ombre du grand homme.

Naomi Wood.

Naomi Wood se penche sur la figure d’un colosse aux pieds d’argile, et redonne la voix à celles qui ont sacrifié un peu d’elles-mêmes pour en ériger le mythe.

Quelques mots sur l’auteur Naomi Wood

Née en 1983 au Royaume-Uni, Naomi Wood déménage à l’âge de 8 ans à Hong Kong avec ses parents, et va y habiter pendant dix ans. Elle retourne à Londres à ses 18 ans, pour y étudier la littérature anglaise à l’université de Cambridge. Le premier roman à été publié en 2011 au Royaume Uni, non traduit en français. Le second roman, « Mrs. Hemingway », a été publié dans dix pays.

Notre avis

Le style est fluide. Un chapitre est consacré à chacune des femmes mais avec une approche non chronologique : d’abord la fin de la relation, puis la rencontre, les bons et mauvais moments… Le mythe de l’auteur est un peu écorné, mais cela donne aussi un peu d’humanité. Ce récit aborde aussi des sujets plus universels tels que la passion, le doute, la jalousie,la tromperie et la rupture…

 

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et à le partager !


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Pissarro le premier des impressionnistes au Musée Marmottan

Cet article vous a plu ? Pensez à nous le dire et...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *