Le dernier cadeau de Paulina Hoffmann de Carmen Romero Dorr

1,456 total views, 24 views today

Le dernier cadeau de Paulina Hoffmann en bref

Alicia, ex avocate divorcée, vit à Madrid, avec son fils Jaime, 3 ans, lorsqu’il n’est pas avec son père.
Après le décès de sa grand-mère, Paulina, la famille se retrouve dans l’étude du notaire. Alicia se voit remettre les clés d’un appartement à Berlin, la ville natale de Paulina, dont elle n’avait pas connaissance.
Pourtant, elle était très proche de sa grand-mère qui s’est beaucoup occupé d’elle, surtout après qu’elle ait perdue sa mère alors qu’elle avait 4 ans. Elles se ressemblent d’ailleurs physiquement.
Nous repartons 25 ans plus tôt, lorsqu’Alicia et Paulina partageaient des moments de complicité, puis dans les années 1940, pendant l’enfance de Paulina.

Le mot de l’éditeur

Une jeune madrilène se lance dans un émouvant voyage à Berlin, à la recherche de l’ultime secret de sa grand-mère.
À la mort de sa grand-mère Paulina Hoffmann, Alicia, une jeune madrilène, hérite d’un appartement à Berlin dont sa famille ignorait l’existence.
Endeuillée et en pleine tourmente suite à son divorce, elle décide de se rendre dans la capitale allemande pour en apprendre davantage. Alicia découvre alors la vie extraordinaire de Paulina qui vécut au plus près les affres de l’Histoire : de son enfance à Berlin, où elle conut les horreurs du nazisme puis tenta de survivre dans une ville livrée aux exactions des soldats de l’Armée rouge, jusqu’à son arrivée en Espagne sous le régime franquiste.
Face à ce passé tumultueux, Alicia se retrouve confrontée à ses propres démons. Saura-t-elle créer sa voie entre ses racines allemandes et espagnoles, et vivre enfin la vie, qu’au fond, elle a toujours souhaitée ?

Quelques mots sur l’auteur Carmen Romero Dorr

Née en 1981, Carmen Romero Dorr a travaillé comme éditrice. ” Le dernier cadeau de Paulina Hoffmann” est son premier romann

Notre avis

L’auteur nous conduit alternativement de Berlin à Madrid, de 1938 à 2016, navigant entre les souvenirs de Paulina et Alicia. Elle évoque ainsi la sombre période du nazisme en Allemagne et du franquisme en Espagne. Ces tranches de vie en parallèle permettent d’illustrer le poids de certains souvenirs et la capacité de ces femmes fortes à se reconstruire.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Musée d’art moderne et contemporain (Strasbourg)

924 total views, 16 views today Entre le quartier de la Petite France et...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.