Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot de Mika Biermann

Loading

Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot en bref

Berthe Morisot, 34 ans, part en train avec son mari Eugène Manet, quelques jours dans une maison à Plinecourt. Elle a emporté avec elle une dizaine de toiles. Une jeune fille, Nine, les accueille.

Le mot de l’éditeur

Voilà l’été. Berthe Morisot, peintre impressionniste, et Eugène Manet, son mari affable, quittent Paris pour une partie de campagne. Ils posent valises et chevalet dans une maison champêtre, havre d’une douceur estivale propice à toutes sortes d’expérimentations nocturnes.
Dans ce roman formant un diptyque avec Trois jours dans la vie de Paul Cézanne, Mika Biermann confond allègrement mots et couleurs, phrases et perspectives, écriture et peinture.
De ces pages, comme d’autant de toiles, surgissent des méditations corrosives sur la chair comme matière à peindre.

Quelques mots sur l’auteur Mika Biermann

Mika Biermann est un des écrivains les plus toniques de la littérature francophone contemporaine. Il publie chez Anacharsus (Trois jours dans la vie de Paul Cézanne, Un Blanc, Booming, Roi.) et chez P.O.L. Mika Biermann est lauréat du Prix de l’instant 2021 pour « Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot ».

Notre avis

L’auteur retrace ces 3 jours à la campagne avec de nombreux détails faisant appel à tous les sens. En quelques lignes, nous entrons dans l’intimité de Berthe et d’Eugène, qui partage avec nous ses réflexions, ses sensations et sa passion pour la peinture.

 

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Exposition Füssli, entre rêve et fantastique au Musée Jacquemart-André
Le Musée Jacquemart-André propose une exposition consacrée à Johann Heinrich Füssli (1741-1825)....
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.