Grand frère de Mahir Guven

Loading

Grand frère  en bref

Grand frère, un jeune homme d’origine syrienne de près de 30 ans, travaille pour Uber après avoir fait un passage rapide dans l’armée. Les relations sont tendues avec son père, chauffeur de taxi, qui se dit communiste avant de se considérer musulman. Sa mère d’origine bretonne, est décédée 18 ans auparavant. Son petit frère, infirmier, est parti il y a trois ans de manière précipitée, pour une mission humanitaire.
En manque de repère, les deux frères ont du mal à trouver leur place dans la société.
Grand frère pense avoir vu son frère descendre d’un bus provenant d’Allemagne à Bagnolet.

Le mot de l’éditeur

Grand frère est chauffeur de VTC. Enfermé onze heures par jour dans sa  » carlingue « , branché en permanence sur la radio, il rumine sur sa vie et le monde qui s’offre à lui de l’autre côté
du pare-brise.
Petit frère est parti par idéalisme en Syrie depuis de nombreux mois. Engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, il ne donne plus aucune nouvelle.
Ce silence ronge son père et son frère, suspendus à la question restée sans réponse : pourquoi est-il parti ?
Un soir, l’interphone sonne. Petit frère est de retour.
Dans ce premier roman incisif, Mahir Guven alterne un humour imagé et une gravité qu’impose la question du terrorisme. Il explore un monde de travailleurs uberisés, de chauffeurs écrasés de solitude, luttant pour survivre, mais décrit aussi l’univers de ceux qui sont partis faire le djihad en Syrie : l’embrigadement, les combats, leur retour impossible en France… Émerge ainsi l’histoire poignante d’une famille franco-syrienne, dont le père et les deux fils tentent de s’insérer dans une société qui ne leur offre pas beaucoup de chances.

Quelques mots sur l’auteur

Né en 1986 à, Mahir Guven est né sans nationalité, de mère turque et de père kurde réfugiés en France, et apatrides. Il a attendu ses 10 ans pour avoir une identité nationale. Turque d’abord, française ensuite, à l’âge de 13 ans. Après des études de droit et d’économie, et une expérience dans le monde du conseil, il rejoint l’équipe du journal « Le 1 » avant son lancement. Aujourd’hui, il est directeur exécutif de l’hebdomadaire. En 2017, il publie un premier roman « Grand frère ».

Notre avis

L’auteur, avec un style vif et un vocabulaire des jeunes de certains quartiers populaires – avec des inspirations multiples (espagnol, wolof, arabe, anglais, expressions de Gitans, verlan…) – alterne les chapitres où le grand frère et le petit frère est le narrateur, confrontant ainsi leur point de vue sur la situation en banlieue parisienne et en Syrie, le sens qu’ils veulent donner à leur vie.
Ce roman retrace aussi le quotidien dans les cités, la place qu’y occupe la famille mais aussi l’islam ainsi que les difficultés que rencontrent les enfants d’immigrés.

 

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
La psychologie économique et financière de Nicolas Eber
La psychologie économique et financière en bref La pandémie de Covid-19, par...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.