Exposition Gabrielle Chanel, manifeste de mode, au Palais Galliera

9 Eve
9.5 Emma
8 Léa
8.8

 2,776 total views,  25 views today

Le Palais Galliera, à l’occasion de sa réouverture pour travaux d’extension, consacre une rétrospective la couturière iconique Gabrielle Chanel (1883-1971) qui a révolutionné le monde de la mode en conciliant chic et aisance de mouvements. L’exposition regroupe plus de 350 pièces issues des collections de Galliera, du Patrimoine de CHANEL, de musées internationaux et de collections particulières, dont des pièces phares comme la marinière en jersey, la petite robe noire, l’escarpin bicolore, le tailleur en tweed, le sac matelassé et le parfum N°5.

Parcours chronologique au rez-de-chaussée

La première partie de l’exposition est chronologique. Elle retrace les débuts de Gabrielle Chanel en 1912, l’évolution de son style et les caractéristiques de son œuvre jusqu’à son retour en 1954 après la fermeture de la maison de couture pendant la guerre.

Vers une nouvelle élégance

Dès le début de sa carrière, Gabrielle Chanel s’élève contre la mode imposée par son époque soumise au passage des tendances et à une expression stéréotypée de la féminité. Cet esprit de liberté caractérise sa vie mondaine à Deauville puis à Biarritz.

La naissance d’un style

Le style de Chanel réside dans les principes de confort et de respect de l’anatomie féminine, mais aussi dans les détails et l’élégance chic. D’une élégance épurée, les modèles sont nets et sobres, les matières souples et le plus souvent monochromes. Tout à la fois pratiques et élégants, ses vêtements dans les années 1920 et 1930 s’inspirent des tenues de sport et empruntent certains codes à l’élégance masculine et au dandysme. À travers une expérimentation technique approfondie, réinterprétant le métier de tailleur traditionnel tout en employant des tissus d’une grande souplesse, tels le jersey et le tweed, elle impose dès les années 1910, sa version du tailleur et de la petite robe noire.

L’expression d’un luxe austère

Dans les années 1930, son sens de la ligne s’exprime au plus haut point. Les robes précisent le corps sans excès.  L’harmonie des proportions, la cohérence entre matériaux et formes, révèlent sa recherche de la simplicité.

Le N°5

Créé en 1921, son parfum iconique N° 5 devient l’accessoire invisible mais essentiel de la femme moderne. Contrairement aux fragrances proposées à l’époque, il ne renvoie à aucune senteur précise, c’est un parfum construit, à base de 80 composants. Son contenant et sa présentation sont tout aussi innovants.

Bijoux de diamants

À la sobriété sophistiquée de ses vêtements, elle opposera l’opulence de ses bijoux, inspirés notamment de civilisations anciennes ou lointaines. En 1932, alors qu’elle prône l’usage des bijoux fantaisie, Gabrielle Chanel, crée une collection de haute joaillerie uniquement composée de diamants montés sur platine

Le tailleur ou les formes de la liberté

A son retour en 1954, elle réaffirme son manifeste de mode avec l’extrême dépouillement de son tailleur.

Parcours thématique au rez-de-jardin

La deuxième partie de l’exposition est thématique. Elle nous invite à décrypter les codes vestimentaires de Chanel et son apport à l’histoire de la mode.

Les codes de Chanel

Élément essentiel à l’harmonie de la silhouette, l’accessoire pour Chanel répond aussi à sa vision pragmatique de la mode tout en participant à la codification et à l’unité de son style.

Eloge de la parure

Le bijou tient une place essentielle dans les créations de Gabrielle Chanel et, en parallèle à la simplicité de ses vêtements, devient un véritable marqueur de son style. Elle se joue du vrai et du faux, mêlant la joaillerie et les bijoux fantaisie.

L’allure renouvelée

Chanel fait de la robe du soir un exercice de style, donnant une version discrète et raffinée de la mode habillée. Jusqu’à sa dernière collection en 1971, sa dernière, elle n’a de cesse de réinterpréter, d’actualiser, de parfaire ses règles et principes.

En regard du parcours articulé en 10 partie, 10 portraits photographiques de Coco Chanel illustre comment qu’elle a incarné sa marque.

Cette exposition nous permet de re découvrir le travail de la couturière devenue l’une des créatrices de mode les plus influentes du XXème siècle et le style de Gabrielle Chanel qui restent intemporels et continuent à inspirer.

En pratique

Jusqu’au 24 mars 2021
10 Avenue Pierre 1er de Serbie
75116 Paris


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Le Clin d’Oeil (Paris XV)

 3,178 total views,  4 views today Le restaurant Le Clin d’œil, dans une rue...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.