Après la rafle d’Arnaud Delalande

 997 total views,  2 views today

Après la rafle en bref

Ce roman graphique est l’adaptation de la vie de Joseph Weismann, tirée d’après le récit qu’il en a fait.

Après la rafle du Vel’ d’Hiv’, Joseph, 11 ans, est transféré au camp d’internement de Beaune la Rolande. Les autres membres de sa famille ont été déportés au camp d’extermination d’Auschwitz. Avec son ami, Jo, il parvient à s’évader et à retourner à Paris où il a revu son appartement.. vide.

23 ans plus tard, il a l’occasion de retrouver son ami Jo qui s’est installé aux Etats-Unis. C’est alors que les souvenirs reviennent.

Le mot de l’éditeur

Jo Weismann, un destin : l’un des derniers rescapés de la rafle du Vel’ d’Hiv. Le 16 juillet 1942, les autorités de Vichy procèdent à une rafle de familles juives parisiennes. Joseph et les siens sont conduits au Vélodrome d’Hiver, puis en wagons à bestiaux jusque dans le camp de transit de Beaune -la-Rolande. Transit… Vers où ? Un matin, on arrache à Jo ses parents et ses deux soeurs, qui sont déportés à Auschwitz.
A Beaune -la- Rolande, une autre guerre a commencé : celle d’un enfant de 11 ans perdu dans un camp d’orphelins. Joseph est jeune, mais il sent, comprend. Il monte un plan d’évasion avec un autre enfant : Joseph Kogan. Ensemble, ils se glissent sous 15 mètres de barbelés qu’ils « détricotent » à mains nues, durant 6 heures d’affilée. Une fois extirpés des barbelés, ils courront pour leur liberté, dans un monde devenu cauchemar.
Ils se retrouveront des années après leur évasion, pour tenter de mettre du baume sur leurs souvenirs… Depuis, Joseph Weismann, 90 ans aujourd’hui, participe à des conférences, des colloques, des débats, des films. Et il raconte. Sa guerre à lui ne s’est jamais vraiment achevée. Mais nous sommes tous les héritiers de sa douleur et de ses espérances.

 

Quelques mots sur les auteurs

Né en 1971, Arnaud Delalande, est consultant en formation dans une école de cinéma et travaille comme scénariste de BD, avec plus de 40 albums à son actif. Il est également l’auteur d’une dizaine de romans. Ses roman « Notre-Dame sous la terre » a reçu le prix Évasion des Relais H et prix de la Fondation de France, 1998, « L’Église de Satan » le prix Jeand’Heurs du roman historique, 2002.
Laurent Bidot est dessinateur de plus de trente albums.
Né en 1931 à Joseph Weismann est le seul enfant survivant de la déportation de Beaune-la-Rolande à Auschwitz, lors de la Rafle du Vélodrome d’Hiver. En 1996, lors d’un colloque à Orléans, Simone Veil essaie de le convaincre d’écrire ses mémoires. Il s’est longtemps refusé à raconter son histoire. C’est Simone Veil qui l’a convaincu du devoir de mémoire. Depuis, Joseph Weismann parcourt inlassablement les lycées français. Il participe à des conférences, des colloques, des débats. Il a contribué au film La Rafle et à des documentaires avant de publier le récit de sa vie.

Notre avis

Cette bande dessinée est sortie à l’occasion du 80ème anniversaire de la rafle du Vel’d’Hiv. Grâce aux illustrations réalistes et aux dialogues d’une grande justesse, elle parvient à nous plonger dans cette période sombre de l’Histoire. Elle contribue largement au devoir de mémoire.

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Mon cahier Gainage – Pour un ventre plat et une silhouette fit ! de Jessica Xavier
 12,940 total views,  1 views today Mon cahier Gainage – Pour un ventre plat...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.