Simone Veil : L’immortelle de Pascal Bresson et Hervé Duphot

 20,023 total views,  2 views today

Simone Veil : L’immortelle en bref

En novembre 1974, Simone Veil, ministre de la santé, reçoit de nouvelles lettres d’insultes alors qu’elle travaille sur la présentation à l’Assemble du projet de loi sur l’interruption Volontaire de Grossesse.

Le récit du combat de Simone Veil en faveur des femmes est l’occasion de revenir sur son adolescence pendant l’occupation allemande et sa captivité dans les camps.

Le mot de l’éditeur

Cet album est un vibrant hommage à Simone Veil, figure féministe populaire et discrète. Le récit s’attache aux temps forts de sa vie, de la loi pour l’IVG défendue à l’assemblée nationale, à son enfance à Nice avant d’être déportée avec sa famille.
Simone Jacob est née en 1927 à Nice. À 17 ans elle est déportée à Auschwitz, avec toute sa famille. Ses sœurs et elle reviendront du camp de concentration. Cette période l’a marquéeà jamais. En 1946, elle épouse Antoine Veil. Magistrat, elle devient en 1974, ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing, chargée de défendre la loi sur l’IVG. En 1993, elle occupe à nouveau la fonction de ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement d’Édouard Balladur. Simone Veil a également été députée européenne et membre du Conseil constitutionnel. Elle était présidente d’honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Cette femme de conviction s’est très peu confiée. Le grand public ne connaissait que sommairement son parcours de déportée. Elle a attendu d’avoir 80 ans pour écrire ses mémoires (Une Vie, Ed. Stock). Elle raconte que c’est une kapo,  sans doute une prostituée Polonaise, qui lui a sauvé la vie en lui disant : «Tu es trop belle pour mourir ici…».
Chez nous comme dans tant de familles juives françaises, la mort a frappé tôt et fort

Quelques mots sur les auteurs Pascal Bresson et Hervé Duphot

Né à Créteil en 1972, Hervé Duphot a suivi des études en communication visuelle puis a travaillé comme graphiste dans la publicité. Aujourd’hui, il partage son temps entre l’enseignement des arts graphiques et la bande dessinée.
Né à Reims en 1969, Pascal Bresson, a appris le métier dès l’âge de 12 ans auprès de Tibet et René Follet. l a publié plus de 40 bandes dessinées et livres pour la jeunesse et a été récompensé pour son travail par plus de 15 prix, dont le « Grand Prix Public BD Européenne des médias 2015 » pour « Plus fort que la haine ».

Notre avis

Plus de 180 pages sont consacrées au parcours exceptionnel de Simone Veil, avec des illustrations réalistes. Le coloris des pages permet de se repérer dans le temps et de renforcer les moments les plus dramatiques. Une bande dessinée passionnante et émouvante. Une grande Femme !

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Hergé au Grand Palais
 6,423 total views,  5 views today Le Grand Palais nous propose de mieux connaître...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.