Birmanie : les conséquences de la crise sanitaire

 865 total views,  8 views today

Comme beaucoup d’autres pays, la Birmanie est frappée par l’épidémie de COVID-19. En comparaison avec d’autres pays d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, les conséquences de la maladie y sont assez limitées.

Les règles strictes mises en place par la Birmanie semblent efficaces

Le gouvernement birman a pris des mesures très tôt contre la propagation du coronavirus. L’une de ces mesures incluait une interdiction d’entrée sur le territoire birman pour pratiquement tous les voyageurs étrangers. Les touristes et les voyageurs d’affaires ne peuvent pas entrer en Birmanie jusqu’à la fin de l’été au plus tôt, même s’ils ont un visa valide en leur possession. Le système de délivrance des visas a également été mis sur pause. Les demandes de visas peuvent toujours être déposées, mais elles ne seront traitées que lorsque le service de l’immigration de la Birmanie reprendra l’analyse des demandes. Personne ne sait à l’heure actuelle quand ce sera le cas et quand l’interdiction de voyager en Birmanie sera levée. Dans tous les cas, le trafic aérien international est interdit jusqu’à la fin de l’été.

Outre l’interdiction d’entrée pour les vacanciers étrangers et les voyageurs d’affaires, la Birmanie a également pris d’autres mesures. Un couvre-feu de minuit à 4 h a, entre autres, été mis en place ainsi qu’une interdiction de se rassembler (les rassemblements de plus de 5 personnes sont interdits), des règles de distanciation sociale et d’autres mesures visant à protéger la population. Les Français qui se trouvent toujours en Birmanie ne doivent pas obligatoirement quitter le pays. Il est toutefois recommandé de s’inscrire à l’ambassade et de suivre les conseils en matière d’hygiène et de sécurité des autorités birmanes et françaises.

Le nombre de cas de contaminations et de décès relatif à la COVID-19 en Birmanie est très bas. Jusqu’à aujourd’hui (le 6 août 2020), 357 cas et 6 décès ont été recensés. Les mesures ci-dessus semblent donc efficaces.

Développement de la situation en Birmanie

Bien que la situation semble être sous contrôle en Birmanie, en comparaison avec d’autres pays, il est impossible de dire quand les voyages en Birmanie seront à nouveau autorisés. Les mesures ci-dessus et les restrictions de voyage risquent d’encore durer plusieurs mois. Les autorités birmanes annonceront probablement de nouvelles mesures à l’automne. Les pays limitrophes de la Birmanie, à savoir la Thaïlande, le Laos et l’Inde, garderont leurs frontières fermées jusque fin août. Le nombre de cas augmente très rapidement en Inde en ce moment.

Les voyageurs qui possèdent déjà un visa Birmanie pourront utiliser leur visa plus tard cette année. Les autorités birmanes ont annoncé que la durée de validité des visas accordés entre le 2 janvier et le 21 mars 2020 serait prolongée automatiquement jusqu’à 90 après la levée de l’interdiction de voyage. Ces voyageurs auront donc encore trois mois pour se rendre en Birmanie avec leur ancien visa. Le gouvernement birman espère de cette manière attirer à nouveau les touristes lorsque l’interdiction d’entrée sera levée.

Retrouvez sur cette page des informations claires sur la situation liée au coronavirus en Birmanie. N’oubliez pas de prendre en considération les conseils aux voyageurs des autorités françaises avant de voyager en Birmanie ou avant de demander un visa Birmanie.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from François

Que faire à Paris ce week-end des 24, 25 et 26 Mai 2019

 7,492 total views,  1 views today Expos, sorties, concerts, films, lecture, théâtre, bars, restos...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.