Berthe Morisot (1841-1895), femme impressionniste au Musée d’Orsay

9 Eve
8.5 Emma
8 Léa
8.5 François
8.5

2,507 total views, 3 views today

Le Musée d’Orsay retrace le parcours exceptionnel de  Berthe Morisot, une figure majeure de l’impressionnisme.

Moins connue que ses amis Monet, Degas ou Renoir, son approche était pourtant novatrice.

Elle participe à toutes les expositions du groupe, sauf celle de 1879, , année de la naissance de sa fille Julie, et travaille jusqu’à sa mort prématurée en 1895, laissant un ensemble d’un peu plus de 400 tableaux.

 

 

Elle a consacré son œuvre à la représentation de la vie moderne : l’intimité de la vie bourgeoise, le goût de la villégiature et des jardins, l’importance de la mode et le travail domestique féminin. L’exposition se concentre sur les portraits qui traduisent le statut de la femme au XIXe siècle.

Peindre la vie moderne

A commencé par puiser pour ses modèles dans le cercle familial et amical. Sa soeur, Edma, est son principal modèle au début.

“Mettre une figure en plein air”

Pour Berthe Morisot , le plein air est indissociable de la représentation de la vie moderne, évoluant dans les espaces auxquels une femme de son milieu a accès.

Femmes à leur toilette

A travers les scènes de toilette féminine, Berthe Morisot s’intéresse à la mise en scène de l’intimité.

La “beauté de l’être en toilette”

Le cadrage est resserré sur les modèles, les robes y sont plus suggérées que décrites.

Fini/non-fini : “Fixer quelque chose de ce qui passe”

La recherche d’un effet d’instantanéité conduit Berthe Morisot à adopter une touche de plus en plus rapide et esquissée. Les angles et parfois les pourtours de la toile ne sont que peu ou pas recouverts de peinture.

Femmes au travail

Berthe Morisot est la seule impressionniste, avec Mary Cassatt et Camille Pissarro, à représenter les domestiques dans le quotidien de leurs tâches.

Fenêtres et seuils

Berthe Morisot privilégie des seuils où l’intérieur est ouvert vers l’extérieur et en lien avec lui, à une époque où  les espaces se différencient sexuellement et se spécialisent au sein de la maison selon les usages et rituels sociaux.

Un atelier à soi

A la fin de sa vie, Berthe Morisot multiplie les compositions où sa fille Julie et ses nièces sont occupés à jouer de la musique, dessiner ou peindre.

Pour aller plus loin

La découverte du contexte historique et social, de ses œuvres et de son influence artistique se poursuit dans les autres salles du musée.

En pratique

Jusqu’au 22 septembre 2019
1 Rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Yog’art au Centre Pompidou

1,514 total views, 1 views today Nous avons assisté à une séance de “Yog’art”...
Read More

1 Comment

  • Hmm it looks like your website ate my first comment (it was super long) so I guess I’ll just sum it up
    what I wrote and say, I’m thoroughly enjoying your blog.
    I as well am an aspiring blog blogger but I’m still new to the whole thing.
    Do you have any helpful hints for inexperienced blog
    writers? I’d certainly appreciate it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.