Les Idolâtres de Joann Sfar

Loading

Les Idolâtres en bref

Joann, 40 ans, évoque avec une pédopsychiatre le vide qu’a créé la perte de sa mère alors qu’il avait.

Il poursuit avec ses premières expériences artistiques. A travers ses souvenirs, il montre la place que le dessin et la peinture ont occupé dans sa vie.

Le mot de l’éditeur

Après la Synagogue, Joann Sfar replonge dans son passé et son enfance, après la mort de sa mère qui aboutit à un sentiment de vide étourdissant pour cet enfant. À l’occasion d’une analyse, Joann revient sur cet événement et explique à son psy ce qui a fait qu’il a préféré embrasser la vie, s’adonner sans limite à sa passion : l’art (la peinture et la bande dessinée en tête), ce qui fait qu’on se sent vivant, notamment par l’acte de la création par le dessin et l’écriture.
« Un vide, ça se remplit », lui confie son psy. Le seul fait de fabriquer des images permet de remplir ce vide et de créer de nouveaux souvenirs : Joann avoue qu’il accorde ainsi beaucoup d’importance aux images. Cet échange vient aussi en écho d’une conversation, lorsqu’il était plus jeune, avec un rabbin. Peut-on figer le souvenir d’un défunt, de sa propre mère, par une image ? Lorsqu’on s’en remet à une image plutôt qu’au monde, cela ne devient-il pas de l’idolâtrie ? Une image interdit-elle toute forme de dialogue ou de confrontation au monde ? Ou, au contraire, dessiner et surtout raconter (le propre de la bande dessinée) n’est-il pas une forme de liberté, d’ouverture et de compréhension du monde qui nous entoure ? Finalement, n’est-ce pas là une forme de thérapie ?…
Par un jeu d’allers et retours à différents moments de sa vie et par le biais de nombreux intervenants, Joann revient sur les actes fondateurs de son existence, entre la perte de sa mère disparue trop tôt et son propre chemin qui l’a amené à se consacrer à la création dont le dessin, parfois de façon compulsive, comme on embrasserait une religion.
À la fois récit philosophique et introspectif, cette histoire permet à l’auteur de se livrer avec une sincérité rare, livrant une véritable réflexion sur le sens de la vie. Un livre puissant, touchant, d’une grande intelligence et, finalement, une ode à la vie !

Quelques mots sur l’auteur Joann Sfar

Né en 1971 à Nice, Joann Sfar a grandi dans une famille juive ashkénaze d’origine ukrainienne côté maternel, séfarade originaire d’Algérie, côté paternel. Après des études de philosophie, il a rejoint Paris pour y faire les Beaux-Arts, où il enseigne aujourd’hui. Seul ou en collaboration, il a signé plus de cent cinquante albums, parmi lesquels, pour les plus célèbres, « Le Petit Vampire » pour la jeunesse, la série des « Chat du rabbin » ou encore ses « Carnets ». Joann Sfar a également dirigé une collection de livres jeunesse, est l’auteur de plusieurs romans sans images et réalisé plusieurs longs métrages (« Gainsbourg, vie héroïque », « Le Chat du rabbin »…), qui lui ont valu deux César (celui du premier film en 2011 et celui du meilleur film d’animation en 2012). Il est notamment l’auteur d’Aspirine.
En plus de son travail d’auteur, Joann Sfar est également directeur de collection chez Gallimard, réalisateur et musicien.

Notre avis

Cette BD autobiographique thématique alterne les souvenirs, pas forcément dans un ordre chronologique, son lien avec la créativité (dessin, peinture), ses conversations avec un rabbin, ses rencontres avec des artistes et des réflexions philosophiques… Elle nous immerge dans l’univers graphique si particulier de Joann Sfar qui associe réalisme et créatures fantastiques.

L’auteur nous interroge ainsi sur l’idolâtrie et le rôle des images.

Je veux le même

Les Idolâtres de Sfar Joann (Auteur, Illustrations) – Prix recommandé : 27€

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Une gamme de soins naturels, dédiés aux sportifs pour nous contribuer à notre bien-être actif
Nous venons de découvrir la marque EQ engagée dans l’élaboration de produits...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.