Les Listes d’Elisabeth de Lulah Ellender

8 Eve
8

763 total views, 3 views today

Les Listes d’Elisabeth en bref

L’auteur reçoit des mains de sa mère le journal intime de sa propre mère, née en 1915 en Angleterre. Fille de diplomate, elle a passé une grande partie de sa vie à l’étranger, de la Chine à Paris en passant entre autres par Madrid, Beyrouth et Rio. Ce livre comprend des pages entières de listes rédigées de 1939 à 1957, comme un moyen de prendre en main sa vie.
Sur la base de ce carnet de listes, de journaux, de lettres et de photographies, l’auteur tente de reconstituer la vie hors du commun de sa grand-mère.
Le récit commence en 1936, en Chine au moment de la prise de fonction de son père en tant qu’ambassadeur dans ce pays. C’est là qu’elle rencontre celui qui deviendra son époux. La famille rentre de façon précipitée, après un attentat visant son père, à Londres, à l’aube de la Seconde guerre mondiale.

Le mot de l’éditeur

Une bouleversante saga familiale : la découverte fortuite d’un carnet révèle une histoire familiale jusque-là inconnue.
Plusieurs années après la mort de sa grand-mère Elisabeth, Lulah Ellender hérite d’un curieux objet – un carnet rempli de listes. Dans ces fragments de la vie quotidienne, Lulah découvre les détails de l’extraordinaire destin d’Elisabeth : son enfance de fille d’ambassadeur dans les années 1930 en Chine, son mariage avec un diplomate britannique et leur vie à Madrid sous Franco, à Beyrouth après la guerre, puis à Rio et à Paris. Tout au long de son existence, ces listes ont été pour elle une source de structure et de réconfort entre le faste de sa vie publique et les troubles de sa vie privée.
Un récit émouvant sur l’amour filial et les relations des mères et des filles.

Quelques mots sur l’auteur Lulah Ellender

Lulah Ellender est journaliste pour différents magazines britanniques. Elle vit à Lewes avec son mari et ses quatre enfants. Les Listes d’Elisabeth est son premier ouvrage.

Notre avis

La vie d’Elisabeth est à la fois extraordinaire, par ses voyages et rencontres, et proche car elle nous rappelle parfois notre quotidien par les listes que nous rédigeons pour les courses, les vacances ou de grandes occasions par exemple.
Si les listes servent à organiser, structurer et planifier notre quotidien, elles révèlent également les relations que nous entretenons avec certains objets qui jouent un rôle spécifique dans notre vie, de par le lien avec le passé ou encore les sentiments qui y sont attachés, mais également notre volonté de maîtriser notre existence et de contenir ses émotions. Ces listes constituent par conséquent une forme d’autobiographie. Ce récit est d’ailleurs accompagné de quelques extraits de listes, des lettres et de photographies en noir et blanc permettant d’avoir une idée plus concrète du climat régnant à cette époque.
En retraçant cette vie passionnante, l’auteur cherche également à mettre en évidence ce qui peut unir les 3 femmes (Elisabeth, sa mère et elle), un moyen de prolonger la vie de sa mère pour qui il ne reste que quelques mois. C’est également l’occasion d’évoquer la dure réalité de la guerre ainsi que la place de la femme dans la société.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Une cuisine ensoleillée au restaurant Terres du Sud

1,281 total views, 1 views today En espérant que cela nous apporte le soleil,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.