L’Incroyable Histoire – de la cuisine de Benoist Simmat et Stéphane Douay

 323 total views,  7 views today

L’Incroyable Histoire – de la cuisine en bref

Cet ouvrage raconte l’histoire de l’Humanité à travers l’évolution de la cuisine, de la découverte du feu à la cuisine bio.

Il est découpé en plusieurs chapitres :

  • La lente émergence d’une cuisine préhistorique, lorsque l’homme apprend notamment à maîtriser plusieurs types de cuisson.

  • A la table des premières grandes civilisations : Mésopotamie, Egypte, Chine et Inde, où la cuisine constitue l’incarnation du lien social.

  • Les passions gréco-gallo romaines avec la cuisine comme instrument politique.

  • Les routes culinaires de l’Orient, du monde arabe pré-islamique à la Chine impériale

  • La vie de château, avec les bases culinaires posées par l’élite, tandis que les famines se multiplient dans la population française.

  • Les nouveaux mondes : Amérique du Sud, Inde, Japon, qui illustrent l’influence des expéditions des colons sur le patrimoine gastronomique.

  • Révolutions bourgeoises : la gastronomie, avec la création de “restaurant moderne”.

  • Révolutions bourgeoises : la cuisine capitaliste qui se traduit par les débuts de l’industrie agro alimentaire et de la cuisine industrielle moderne.

  • Au temps de la cuisine light, de la mondialisation de la cuisine à la “cuisine nouvelle”, en passant par la slow food.

A la fin, quelques recettes compètent nos découvertes.

Le mot de l’éditeur

Une histoire de civilisation
Pour survivre et prospérer, nos ancêtres ont déployer mille et une techniques afin de s’alimenter et de conserver la nourriture. La découverte du feu signe la domination des homo sur Terre. Quatre cents siècles plus tard, des guerres se règlent encore autour d’un bon repas.
Une histoire scientifique et humaine
L’Incroyable Histoire de la cuisine est une histoire des sciences, des techniques, des traditions culturelles et des goûts qui sont à la base de l’alimentation et de la gastronomie contemporaine. Cro-Magnon a inventé la cuisson vapeur et posé les bases de la congélation. Nous devons à la Mésopotamie les bouillies ou les soupes, le pain, la bière, les fours. À la cour de Pharaon, l’élite se régale de carpe farcie ou de vins. En lointaine Chine impériale ou dans le monde gréco-romain, la cuisine devient un des symboles du pouvoir politique. Plus tard, la théocratie féodale attribuera la nourriture en fonction du rôle de chacun dans la cité terrestre : aux serfs et aux paysans les aliments pauvres, proches du sol ; aux chevaliers et aux princes, les mets que l’on peut chasser ; aux maîtres de l’Église les nourritures proches du ciel (et donc de Dieu), comme les oiseaux.
Une histoire d’aventures !
Les Grandes Découvertes vont changer le monde, mais aussi la table. En terre aztèque ou inca, les conquistadors découvrent les épices, piments et pommes de terre, des fruits (comme l’ananas) qu’ils répandent en Afrique et en Asie. Une première mondialisation des mets voit l’Amérique planter la vigne et le blé. Les missionnaires espagnols apportent la technique de la friture aux samouraïs japonais. Les cours de Madrid, Londres et Versailles se passionnent pour le café. Une cuisine capitaliste, c’est-àdire « industrielle », accompagne la révolution des usines. Au XXIe siècle, les révolutions bio et locavores sont une réaction contre les méfaits de cette uniformisation culinaire.

Quelques mots sur les auteurs de Benoist Simmat et Stéphane Douay

Benoist Simmat est journaliste économique, spécialiste reconnu de l’économie mondiale du vin et responsable des actualités pour La Revue du vin de France. Il est également scénariste de BD-reportages, telles que Robert Parker, La Gauche bling-bling et La Ligue des économistes extraordinaires. Il a publié de nombreux ouvrages aux Arènes dont L’Incroyable Histoire du vin.
Stéphane Douay quitte l’école 14 ans pour se consacrer à l’apprentissage du dessin et de la bande dessinée. Il est entre autres l’auteur de Don Quichotte dans la Manche (Vents d’Ouest) et de Whisky (Les Arènes)

Notre avis

Cette bande dessinée nous apprend beaucoup de choses sur les découvertes culinaires au fil des siècles et l’évolution de nos habitudes de repas, selon les traditions, les interdits alimentaires et l’héritage culturel.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve
Les Forêts natales. Arts d’Afrique équatoriale atlantique au Musée Quai Branly
 6,646 total views,  9 views today Le Musée du quai Branly a sélectionné plus...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.