Manhattan Beach de Jennifer Egan

9 Eve
9

869 total views, 3 views today

Manhattan Beach en bref

En 1934, Anna, 12 ans, et son père, Eddie Kerrigan, se rendent dans l’imposante maison de Mr et Mrs Styles à Manhattan Beach pour des affaires de “coursier”.
Lydia, sa petite sœur, est infirme. Elle aurait besoin d’un fauteuil. Les revenus d’Eddie, et de sa femme, Agnès, ne suffisent pas à l’acheter. Agnès, ancienne danseuse, fait désormais des travaux de couture pouf costumes.
La situation est devenue difficile depuis le crise de 1929. Toute la famille vit dans un petit appartement vétuste.
À 19 ans, Anna vit toujours avec sa mère et sa sœur. Son père est parti 5 ans auparavant. Elle travaille dans un chantier naval. Elle y découvre le métier de scaphandrier et recroise le chemin de Mr Styles.

Le Mot de l’éditeur

Une plongée éblouissante dans un New York peuplé de gangsters, de marins, de scaphandriers, durant la Seconde Guerre mondiale. Quand tout changea entre les hommes et les femmes, entre l’Amérique et le monde. Alors qu’elle a presque douze ans, Anna Kerrigan accompagne son père chez Dexter Styles, un homme qui, comprend-elle, est crucial pour la survie de sa famille. Derrière sa maison, elle aperçoit l’océan, qui l’émerveille autant que le mystère pesant qui lie les deux hommes. Des années plus tard, son père a disparu, et le pays est en guerre. Anna travaille au chantier naval de Brooklyn, où les femmes effectuent des tâches autrefois réservées aux hommes, désormais au front. Elle devient la première femme scaphandrier ; sa mission essentielle, des plus dangereuses, consiste à réparer les navires qui aideront les États- Unis à remporter la guerre. Un soir, dans un club, elle croise de nouveau le chemin de Dexter Styles, et commence à comprendre la complexité de la vie de son père, ainsi que les possibles raisons de sa disparition.

Quelques mots sur l’auteur Jennifer Egan Née à Chicago en 1962, Jennifer Egan est diplômée en littérature. Elle est l’auteur de nombreuses nouvelles et romans. “Qu’avons-nous fait de nos rêves ?” a remporté le prix Pulitzer et le National Book Critics Circle Award, “L’Envers du miroir” a été finaliste du National Book Award.

Notre avis

Le roman est découpé en 8 parties dont le nom évoque la mer, thème en filigrane du récit. Il aborde également le rôle des États-Unis dans la seconde guerre mondiale.
Au fil des 500 pages, nous nous attachons aux personnages. A travers de récit d’Anna, d’Eddy et de Dexter, nous découvrons progressivement la personnalité des principaux personnages dans toute leur complexité.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.