La Symphonie du hasard de Douglas Kennedy

8.5 Eve
8.5

La Symphonie du hasard en bref

Alice rend  visite tous les 15 jours à son frère incarcéré. Un jour il se confie à elle sur un fait remontant aux années 1970. Les souvenirs de famille lorsqu’Alice était jeune fille lui reviennent alors.

Le Mot de l’éditeur

Toutes les familles sont des sociétés secrètes. Des royaumes d’intrigues et de guerres intestines, gouvernés par leurs propres lois, leurs propres normes, leurs limites et leurs frontières, à l’extérieur desquelles toutes ces règles paraissent souvent insensées.
Comme chaque semaine, Alice Burns, éditrice new-yorkaise, s’apprête à rendre visite à son jeune frère Adam. Jadis jeune loup de Wall Street en pleine ascension, ce dernier croupit désormais en prison.
Mais cette rencontre hebdomadaire va prendre un tour inattendu. Bien décidé à soulager sa conscience, Adam révèle un secret qui pourrait bien venir rompre les derniers liens qui unissent encore leur famille.
Et Alice de replonger dans l’histoire des siens, celle d’un clan à l’image de l’Amérique : volontaire, ambitieux, assoiffé de réussite, souvent attaqué, blessé parfois, en butte à ses propres démons, mais inlassablement en quête de rachat…
Premier volume d’une fresque à l’ampleur inédite, La Symphonie du hasard marque le grand retour de Douglas Kennedy. Dans le bouillonnement social, culturel et politique des sixties-seventies, de New York à Dublin, en passant par l’Amérique latine, un roman-fleuve, porté par un souffle puissant.

Quelques mots sur l’auteur Douglas Kennedy

Né à New York en 1955, Douglas Kennedy étudie à la Collegiate School (le plus vieux lycée de New York) et au Bowdoin College dans l’état du Maine, avant de partir un an au Trinity College de Dublin, en 1974.
Après avoir travaillé 5 ans au National Theatre of Ireland, il devient journaliste free-lance et se consacre à l’écriture.
Père de deux enfants, Douglas Kennedy vit maintenant dans le Maine et à Montréal, et séjourne régulièrement à Londres, Paris et Berlin.
Auteur de trois récits de voyage remarqués, dont Combien ? (2012), il s’est imposé avec, entre autres, L’Homme qui voulait vivre sa vie et La Poursuite du bonheur (1998 et 2001), suivis des Charmes discrets de la vie conjugale (2005), de La Femme du Ve (2007), Quitter le monde (2009), Cet instant-là (2011), Cinq jours (2013), Mirage (2015), ainsi que son recueil de nouvelles Murmurer à l’oreille des femmes (2014) et son essai Toutes ces grandes questions sans réponse (2016).
L’homme qui voulait vivre sa vie et La Femme du Ve ont été adaptés au cinéma. Rien ne va plus a remporté le Prix littéraire du Festival du cinéma américain de Deauville 2003.

Notre avis

L’auteur décortique les liens complexes au sein de la famille mêlant secrets et mensonges en faisant une analyse psychologique fine de chacun des protagonistes. A travers l’histoire d’Alice – de son entrée à l’université à son départ pour l’Europe – l’auteur évoque la vie d’une famille moyenne aux Etats-Unis dans les années 1970, l’évolution de la société américaine empreinte de discriminations (homophobie, antisémitisme,..) sur fonds de l’Histoire et de la politique des Etats-Unis sur cette période.
Deux autres tomes vont suivre dans les prochains mois.

Informations pratiques

Prix : à partir de 22,90€ chez Amazon.fr


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Tea Time de Ladurée

Tea Time de Ladurée en bref Dans un joli coffret raffiné, cet...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.