Albert Londres : La plume et la plaie de Benoît Heimermann

8 Eve
8

 1,277 total views,  3 views today

Albert Londres : La plume et la plaie en bref

Ce beau livre retrace la vie d’Albert Londres, de son enfance à sa mort tragique avec l’incendie du paquebot qui devait la ramener en France après son long séjour en Chine.

Nous découvrons ses débuts en tant que journaliste, comment il apprend le métier, se crée des relations et sa volonté de partager ses rencontres et les émotions suscitées par ses découvertes à travers son témoignage et ses photographies.

Il permet de comprendre son engagement, notamment auprès des pays meurtris par la première guerre mondiale, des colonies mais aussi des bagnards, des aliénés d’asile, des prostituées.

Le mot de l’éditeur

La première biographie illustrée d’un grand reporter engagé, d’un journaliste majuscule passé à la postérité, qui a toujours su regarder du côté du faible et de l’exclu.
Marqué dès le début de sa carrière de journaliste par la Grande Guerre, dont il a rapporté les drames d’Anvers à Constan tinople, Albert Londres a toujours su regarder du côté du faible et de l’exclu. Au côté des bagnards de Guyane, des enfermés de Biribi, des prostituées de Buenos Aires, des Juifs des ghettos, le grand reporter majuscule a systématiquement pris le parti des opprimés et des humiliés. Ses comptes rendus pour Le Matin, L’Excelsior ou Le Petit Parisien provoquèrent des débats sans fin et incitèrent parfois les législateurs à réviser leurs certitudes.
Quatre-vingts ans après avoir questionné le monde, son mantra de journaliste (” Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie “) figure toujours en bonne place au fronton d’une profession trop souvent malmenée.
Nourri de sources nouvelles, agrémenté de photographies méconnues ou inconnues (souvent prises par l’intéressé lui-même), cet ouvrage revient sur le parcours d’Albert Londres en replaçant plus avant sa quête dans son contexte, en la confrontant aux travaux de ses contemporains et en soulignant ses contradictions comme ses originalités.

Quelques mots sur l’auteur Benoît Heimermann

Né en 1953, Benoît Heimermann a réalisé plusieurs documentaires de télévision et a publié de nombreux ouvrages sur le sport et l’aventure.
Grand reporter au Matin de Paris puis à L’Équipe Magazine pendant près de 40 ans, Benoît Heimermann est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages (dont les biographies de Jean-Baptiste Charcot, Titaÿna et Tabarly, L’Aéropostale ou encore le recueil Femmes des pôles aux éditions Paulsen, 2015) et d’une dizaine de documentaires. Également éditeur, il a travaillé pour Flammarion, Arthaud et Grasset avant de rejoindre Stock en 2015. Prix de la Fondation Mumm pour une série de reportages consacrés à Muhammad Ali, il est également président d’honneur de l’Association des Écrivains Sportifs.

Notre avis

Très influencé par la société dans laquelle il vit, Albert Londres est moins à la recherche de la vérité que de l’honnêteté et de l’authenticité. Ce livre réunit des extraits de la correspondance et des articles d’Albert Londres, des reproductions de documents et surtout de nombreuses photographies, dont certaines prises par Albert Londres lui-même. Il nous propose un récit captivant du parcours du père du journalisme d’investigation, qui a su imposer son style et dont les méthodes sont encore aujourd’hui respectées.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve
On la trouvait plutôt jolie de Michel Bussi
 3,688 total views,  1 views today On la trouvait plutôt jolie en bref A...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.