La Carte du souvenir et de l’espoir de Jennifer Joukhadar

9 Eve
9

La Carte du souvenir et de l’espoir en bref

Nour, 12 ans, vit à Manhattan. Depuis le mort de son père des suites d’un cancer, elle retourne en Syrie avec sa mère, qui dessine des cartes, et ses sœurs, Houda et Zahra. Elle n’en a gardé aucun souvenir excepté quelque polaroids et les histoires de son père. Sous un figuier qui lui rappelle celui dont son père évoquait, elle se remémore une histoire qu’il lui racontait tous les soirs, celle de Rawija partie à Fes pour trouver le cartographe d’al-Idrisi en vue de devenir son élève. Sous le nom de Rami, Rawija, a rejoint l’expédition destinée à cartographier l’ensemble de la Méditerranée. 3 mois après l’arrivée, Nour et sa famille sont contraintes de quitter la Syrie où la guerre sévit.
Nous suivons en parallèle le récit d’exil tragique de Nour et l’histoire fantastique de Rawija. Cela nous permet d’avoir des similitudes entre leur parcours.

Le mot de l’éditeur

Dans la lignée des Cerfs-volants de Kaboul, le destin d’une famille en quête de paix et de liberté entrelacé à celui des flamboyants cartographes du XIIe siècle. Une épopée bouleversante.
Été 2011. Lorsque le père de Nour est emporté par un cancer, sa mère décide qu’il est temps pour elle et ses filles de quitter New York et de rejoindre leur famille en Syrie. Nour, pour préserver le souvenir de son père, se raconte sans cesse leur conte préféré : l’histoire de Rawiya, une jeune fille du XIIe siècle qui se travestit pour devenir l’apprenti d’al-Idrisi, le légendaire cartographe médiéval.
Bientôt, la guerre éclate, et Homs commence à disparaître sous les bombes. Pour Nour et sa famille, un choix s’impose alors : rester et affronter la violence ou s’enfuir et traverser les sept mêmes pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qu’ont sillonnés, neuf cents ans plus tôt, les cartographes qu’elle admire tant.

Quelques mots sur l’auteur Jennifer Joukhadar

Jennifer Joukhadar est une auteure américo-syrienne originaire de New York, dont le père est musulman et la mère chrétienne. Elle a été chercheuse scientifique avant de changer de carrière et de se consacrer exclusivement à l’écriture. La Carte du souvenir est son premier roman. Son œuvre a été nominée au Pushcart Prize et à Best of the Net. Depuis 2017, elle participe à la résidence d’artistes Sally and Don Lucas du Montalvo Arts Center.

Notre avis

Dans ce roman passionnant, l’auteur nous fait voyager dans le temps et à travers les différents pays de la Méditerranée que Rawija et Nour ont traversés. Le livre est découpé en plusieurs partie correspondant aux pays de ce parcours : Syrie, Jordanie / Egypte, Lybie, Ceuta, Algérie / Maroc. Chacune de ces parties est introduite par un poème dont la forme évoque les frontières du pays. Malgré la dureté de certain passages, la poésie est d’ailleurs très présente dans le récit à travers les légendes et émotions de Nour.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

L’Archipel de Bertrand Puard

L’Archipel en bref Yann Robin, 16 ans, est enfermé dans une cellule...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.