La place d’Annie Ernaux

Loading

La place en bref

Deux mois après avoir été reçue au CAPES, Annie est confrontée à la mort de son père.

Elle se lance alors dans l’écriture d’un roman sur son milieu familial dont il est le personnage principal. Elle retrace en particulier la difficile ascension sociale de son père.

Le mot de l’éditeur

« Enfant, quand je m’efforçais de m’exprimer dans un langage châtié, j’avais l’impression de me jeter dans le vide.Une de mes frayeurs imaginaires, avoir un père instituteur qui m’aurait obligée à bien parler sans arrêt en détachant les mots. On parlait avec toute la bouche.Puisque la maîtresse me « reprenait », plus tard j’ai voulu reprendre mon père, lui annoncer que « se parterrer » ou « quart moins d’onze heures » n’existaient pas. Il est entré dans une violente colère. Une autre fois : « Comment voulez-vous que je ne me fasse pas reprendre, si vous parlez mal tout le temps ! » Je pleurais. Il était malheureux. Tout ce qui touche au langage est dans mon souvenir motif de rancoeur et de chicanes douloureuses, bien plus que l’argent. »

Quelques mots sur l’auteur Annie Ernaux

Née en 1940 à Lillebonne (Seine-Maritime), Annie Ernaux a passé toute sa jeunesse à Yvetot, en Normandie. Née dans un milieu social modeste, de parents d’abord ouvriers, puis petits commerçants qui possédaient un café épicerie, elle fait ses études à l’université de Rouen puis de Bordeaux. Elle devient successivement professeure certifiée, puis agrégée de lettres modernes en 1971. Au début des années 1970, elle enseigne au lycée de Bonneville, au collège d’Évire à Annecy-le-Vieux puis à Pontoise avant d’intégrer le Centre national d’enseignement à distance (CNED).
Annie Ernaux fait son entrée en littérature en 1974 avec le roman autobiographique « Les Armoires vides ». Un autre de ses ouvrages à caractère autobiographique, « La Place », a reçu le prix Renaudot en 1984. En 2008, « Les années » est récompensé par plusieurs prix et Annie Ernaux reçoit le Prix de la langue française pour l’ensemble de son œuvre. En 2017, Annie Ernaux a reçu le prix Marguerite Yourcenar, décerné par la Société civile des auteurs multimédia, pour l’ensemble de son oeuvre.
Son roman « Passion simple » (1992) a été adapté au cinéma en 2020, réalisé par Danielle Arbid. « L’événement », réalisé par Audrey Diwan, a remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise en 2021. En 2022, le prix Nobel de littérature est attribué à Annie Ernaux.

Notre avis

Avec une « écriture plate », épurée et objective, l’auteur, grande observatrice de la société, fait le récit de la vie de son père. Elle montre la distance qui s’est installée progressivement entre elle et lui dès l’adolescence. Ce style simple crée de la proximité avec le lecteur. Cela laisse à celui-ci toute latitude pour enrichir la description des différentes scènes, de se projeter dans certaines situations qui peuvent lui être familières.

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Brasserie Lola (Paris XV)
Au cœur du XV, la brasserie Lola propose un large choix de...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.