Réinventer l’amour – Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles de Mona Chollet

 1,748 total views,  4 views today

Réinventer l’amour en bref

Après avoir rappelé le contexte culturel qui rend difficile l’amour dans sa quotidienneté à la fois inventive et confiante, l’auteur montre comment nos représentations romantiques sont construites sur l’infériorité des femmes.

Elle évoque ensuite les mécanismes de violences conjugales qui résultent de normes sociales. Elle aborde alors le plus fort investissement des femmes dans une relations amoureuse, ce qui aboutit à des dysfonctionnements. Enfin, elle nous interroge sur la possibilité pour une femme de devenir un sujet de désir (et plus uniquement un objet de désir) et de reconquérir un imaginaire à elle alors qu’elle a été conditionnée par ce rapport de domination des hommes.

Le mot de l’éditeur

Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.
Au coeur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social subi par chacun, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-les retrouver un regard et une voix ?

Quelques mots sur l’auteur

Née en 1973 à Genève, Mona Chollet a étudié le journalisme à École supérieure de journalisme de Lille, après une licence en lettres à Genève. Elle est journaliste au Monde diplomatique et anime également le site de critique culturelle Périphéries. Elle a notamment publié « Sorcières. La puissance invaincue des femmes. »

Notre avis

Dans cet essai, l’auteur nous conduit à nous interroger sur des propos, des comportements auxquels nous ne prêtons plus attention, en abordant de nombreux sujets relatifs à l’amour hétérosexuel, sans tabou ni caricature, parfois en recourant à des généralisations. L’objectif est avant tout de dénoncer les stéréotypes, de nous faire prendre conscience de ces situations et de nous inviter à imaginer d’autres rapports à l’amour. Cette clé de lecture est utilisée pour analyser avec justesse les violences conjugales, un passage qui ne peut pas laisser insensible. L’auteur montre ainsi comment le patriarcat nuit aux relations amoureuses, en se fondant sur son expérience personnelle mais aussi sur des écrits de féministes et de philosophes, des exemples parlants de personnages publics ainsi que des références culturelles (romans, peinture, films…). Elle donne également des pistes pour que les relations entre un homme et une femme soient harmonieuses et reposent sur une base plus saine, respectueuse de chacun.

Pour en savoir plus

Réinventer l’amour – Comment le patriarcat sabote les relations hétérosexuelles de Mona Chollet, à partir de 19€

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Agenda Romy 2019-2020
 16,415 total views,  3 views today Agenda Romy en bref Après un FAQ centré...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.