Yoga, une histoire-monde de Marie Kock

8 Eve
8

 1,804 total views,  9 views today

Yoga, une histoire-monde en bref

L’auteur, à la fois journaliste et professeur de yoga, a effectué de nombreuses recherches en vue de comprendre la diffusion et la démocratisation du yoga ces dernières décennies à travers le monde.

La pratique du yoga dans nos société occidentales se présente parfois aujourd’hui comme un mélange ésotérique, associant mandala indien, dreamcatcher amérindiens, alimentation ayurvédiques, lecture des taos et philosophie du moment présent.

Ce constat pousse l’auteur à s’interroger sur l’authenticité de cette discipline millénaire qui a évolué au fil des années, sur ses origines, sa philosophie, ses maîtres spirituels, sur ce qui motive de plus en plus de personnes à la pratiquer, sur son apport dans nos sociétés.

Le mot de l’éditeur

Sur les 300 millions de pratiquants que compte le yoga dans le monde, combien partagent la même expérience que d’authentiques ascètes hindous ? Façonnée pour séduire largement, la discipline s’est considérablement modifiée depuis son origine et constitue aujourd’hui un cas exemplaire de culture mondialisée. Marie Kock en propose une histoire méconnue, critique et vivante.
Pour évoquer l’enthousiasme qu’il suscite aujourd’hui, on parle de ” boom “, de ” phénomène “, de ” déferlante “. Deux millions et demi d’individus pratiquent le yoga en France. Trois cents millions dans le monde. Je fais partie de cette masse en constante expansion.
Je suis journaliste et je fais du yoga depuis dix ans. Je l’enseigne depuis deux. À Paris, en Inde ou en Californie, je peux pratiquer un yoga qui me sera toujours familier, mélange de philosophie indienne, de postures parfois spectaculaires et de promesses de sérénité et de vie meilleure inspirées des techniques de développement personnel. Cet assemblage standard est présenté partout comme le yoga traditionnel, comme la survivance d’un art et d’une sagesse millénaires.
Pourtant, le yoga que nous pratiquons aujourd’hui est un yoga moderne, vieux d’une centaine d’années à peine, pensé pour répondre aux besoins de l’Occident et y être exporté. Par qui ? Par des gourous indiens qui y ont vu un moyen de revaloriser un savoir et une pratique qui périclitaient dans leur propre pays mais pouvaient être revêtus des atours de l’authenticité.
Opérations séduction à Hollywood, fascination pour les muscles et la pop culture, batailles théoriques autour du LSD, du nationalisme indien et de la relation à Dieu, guerriers en lutte contre l’oppression coloniale britannique, développement de franchises mondialisées et stars du showbiz converties en hommes-sandwichs, c’est cette histoire fascinante et méconnue de la conquête du monde par le yoga que j’ai voulu raconter ici.

Quelques mots sur l’auteur

Marie Kock est journaliste. Depuis 2014, elle gère les pages société du magazine Stylist. Yoga, une histoire-monde est son premier livre.

Notre avis

Un récit passionnant qui retrace l’histoire du yoga tout en conservant un esprit critique. C’est finalement moins l’authenticité de la discipline qui importe que la capacité d’adaptation de cette pratique à ses adeptes à travers les siècle, à leur donner conscience de leur existence et un sens à leur vie. Le yoga que nous connaissons aujourd’hui résulte finalement de nombreux échanges culturels. Ce livre bien documenté permet aussi d’approfondir ses connaissances sur le yoga avec, à la fin, des repères chronologiques, quelques lignes sur les “gourous” et la définition de termes techniques évoqués. Il donne l’occasion de prendre un peu de recul sur sa propre pratique.


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve
Dada Africa, sources et influences extra-occidentales au Musée de l’Orangerie
 5,935 total views,  3 views today Le Musée de l’orangerie propose de confronter le...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.