Les 13 sites parisiens les plus visités

Aujourd’hui, on vous propose une visite touristique de Paris. En effet, nous allons vous faire découvrir la liste des 13 des sites les plus visités de Paris.

La liste comprend 10 sites culturels (entrées payantes, comptage exacte) auxquels il faut rajouter 3 autres lieux (sites religieux) mais qui sont sans billetterie (ce sont des estimations).

(Source : Wikipedia sauf indications contraires)

1. Cathédrale Notre-Dame de Paris : 14 millions de visiteurs

1. Cathédrale Notre-Dame de Paris : 14, 3

La cathédrale Notre-Dame de Paris est la cathédrale de l’archidiocèse de Paris, en France. Elle est située dans l’est de l’île de la Cité, dans le 4e arrondissement de Paris. Sa façade occidentale domine le parvis Notre-Dame – place Jean-Paul-II.

Sa construction commencée sous l’impulsion de l’évêque Maurice de Sully, s’étend sur plus de deux siècles, de 1163 au milieu du xive siècle.

La cathédrale est depuis l’origine l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. Longtemps plus haute construction de la ville, elle occupe à Paris une place symbolique de premier rang, et est l’une des plus célèbres cathédrales du pays, avec celles de Reims où étaient sacrés les rois de France, de Strasbourg, d’Amiens et de Beauvais. Édifice à la fois religieux et patrimonial, elle est liée à de nombreux épisodes de l’histoire de France.

2. Basilique du Sacré Cœur : 11 millions de visiteurs

2. Basilique du Sacré Cœur : 11

La basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, située au sommet de la butte Montmartre, dans le quartier de Clignancourt du 18e arrondissement de Paris, est un édifice religieux parisien majeur.

La construction de cette église, monument à la fois politique et culturel, suit l’après-guerre de 1870. Elle est déclarée d’utilité publique par une loi votée le 24 juillet 1873 par l’Assemblée nationale de 1871. Elle s’inscrit dans le cadre d’un nouvel « ordre moral » faisant suite aux événements de la Commune de Paris, dont Montmartre fut un des hauts lieux. Sa position près de l’un des points culminants de Paris la rend visible de très loin.

Avec près de onze millions de pèlerins et visiteurs par an, c’est le second monument religieux parisien le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris.

3. Musée du Louvre : 9, 13 millions de visiteurs

3. Musée du Louvre : 9, 13

Le musée du Louvre est le plus grand musée d’art et d’antiquités au monde, situé au centre de Paris dans le palais du Louvre. Fin 2016, ses collections comprenaient 554 731 œuvres, dont 35 000 exposées et 264 486 œuvres graphiques.

Situé dans le 1er arrondissement de Paris, sur la rive droite entre la Seine et la rue de Rivoli, le musée se signale par la pyramide de verre de son hall d’accueil, érigée en 1989 dans la cour Napoléon et qui en est devenue emblématique, tandis que la statue équestre de Louis XIV constitue le point de départ de l’axe historique parisien.

Jusqu’en 2015, avec environ 8,5 millions de visiteurs annuels, le Louvre était le musée le plus visité au monde. Il est le site culturel payant le plus visité de France. Parmi ses pièces les plus célèbres figurent La Joconde, la Vénus de Milo, Le Scribe accroupi, La Victoire de Samothrace et le Code de Hammurabi.

4. Tour Eiffel : 7, 1 millions de visiteurs

4. Tour Eiffel : 7, 1

La tour Eiffel est une tour de fer de 324 mètres de hauteur (avec antennes) située à Paris, à l’extrémité nord-ouest du parc du Champ-de-Mars en bordure de la Seine dans le 7e arrondissement. Construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l’Exposition universelle de Paris de 1889, ce monument est devenu le symbole de la capitale française, et un site touristique de premier plan : il s’agit du second site culturel français payant le plus visité avec 7,1 millions de visiteurs dont 75 % d’étrangers, la cathédrale Notre-Dame de Paris étant en tête des monuments à l’accès libre avec 14 millions de visiteurs estimés mais il reste le monument payant le plus visité au monde. Elle a accueilli son deux cent cinquante millionième visiteur en 2010.

D’une hauteur de 312 mètres à l’origine, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant quarante ans. Le second niveau du troisième étage, appelé parfois quatrième étage, situé à 279,11 mètres, est la plus haute plateforme d’observation accessible au public de l’Union européenne et la deuxième plus haute d’Europe, derrière la Tour Ostankino à Moscou culminant à 337 mètres. La hauteur de la tour a été plusieurs fois augmentée par l’installation de nombreuses antennes. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd’hui d’émetteur de programmes radiophoniques et télévisés.

5. Muséum Nationale d’Histoire Naturelle : 3, 62 millions de visiteurs

5. Muséum Nationale d’Histoire Naturelle : 3, 62

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) est un établissement français de recherche et de diffusion de la culture scientifique naturaliste. Fondé en 1793 en continuité du Jardin royal des plantes médicinales créé en 1626, c’est l’un des plus anciens établissements mondiaux de ce type. Il est doté du statut de grand établissement et placé sous la double tutelle administrative des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Environnement. Son siège est le jardin des plantes de Paris mais il comporte d’autres sites, aussi bien à Paris qu’en différents lieux de France. Le Muséum dispose d’un personnel d’environ 2 000 membres dont 450 chercheurs.

6. Musée d’Orsay : 3, 48 millions de visiteurs

6. Musée d’Orsay : 3, 48

Le musée d’Orsay est un musée national inauguré en 1986, situé dans le 7e arrondissement de Paris le long de la rive gauche de la Seine. Il est installé dans l’ancienne gare d’Orsay, construite par Victor Laloux de 1898 à 1900 et réaménagée en musée sur décision du Président de la République Valéry Giscard d’Estaing. Ses collections présentent l’art occidental de 1848 à 1914, dans toute sa diversité : peinture, sculpture, arts décoratifs, art graphique, photographie, architecture, etc. Il est l’un des plus grands musées d’Europe.

Le musée possède la plus importante collection de peintures impressionnistes et post-impressionnistes au monde, avec près de 1 100 toiles au total sur plus de 3 450, et l’on peut y voir des chefs-d’œuvre de la peinture et de la sculpture comme Le Déjeuner sur l’herbe et l’Olympia d’Édouard Manet, une épreuve de La Petite Danseuse de quatorze ans de Degas, L’Origine du monde, Un enterrement à Ornans, L’Atelier du peintre de Courbet, Les joueurs de cartes de Cézanne ou encore cinq tableaux de la Série des Cathédrales de Rouen de Monet et Bal du moulin de la Galette de Renoir.

Des expositions temporaires monographiques ou thématiques concernent périodiquement l’œuvre d’un artiste, un courant ou une question d’histoire de l’art. Un auditorium accueille des manifestations diversifiées, concerts, cinéma, théâtre d’ombres, conférences et colloques et des spectacles spécifiquement destinés à un jeune public.

7. Centre Georges Pompidou : 3, 45 millions de visiteurs

7. Centre Georges Pompidou : 3, 45

Le Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou (CNAC), communément appelé « Centre Georges-Pompidou » est un établissement polyculturel situé dans le quartier Saint-Merri, dans le 4e arrondissement de Paris, entre le quartier des Halles, à l’ouest, et le Marais, à l’est.

Le centre est né de la volonté de Georges Pompidou (grand amateur d’art moderne), alors président de la République française, de créer au cœur de Paris une institution culturelle originale entièrement vouée à la création moderne et contemporaine où les arts plastiques voisineraient avec les livres, le design, la musique et le cinéma.

Inauguré le 31 janvier 1977, le centre Pompidou a accueilli, en 2016, plus de 3,3 millions de visiteurs (pour en 2013, plus de 8.2 millions de visiteurs). Au sein du musée national d’Art moderne / centre de création industrielle (MNAM / CCI), il conserve l’une des trois plus importantes collections d’art moderne et contemporain au monde avec celle du Museum of Modern Art de New York et de la Tate Modern de Londres, et la première d’Europe avec 100 313 œuvres de 6 396 artistes au 1er janvier 2014. Il abrite également d’importantes galeries d’expositions temporaires, des salles de spectacles et de cinéma, et la BPI, première bibliothèque publique de lecture en Europe. De part et d’autre de la piazza, deux bâtiments annexes accueillent l’IRCAM et l’atelier Brancusi.

8. Universcience : 2, 32 millions de visiteurs

8. Universcience : 2, 32

Universcience regroupe les 2 sites du Palais de la Découverte et de la Cité des Sciences et de l’Industrie (La Villette)

Le Palais de la découverte est un musée et centre culturel scientifique parisien. Il est installé sur 25 000 m2 dans l’aile ouest du Grand Palais, dans le 8e arrondissement.

Jean Perrin a conçu le Palais de la découverte dès 1934 et l’a créé en 1937 afin de montrer à tous les publics « la science en train de se faire ». Il s’agissait alors de « sortir la science des laboratoires », de faire participer le public à la naissance de la découverte des sciences, source principale du progrès.

Alors qu’il devait être éphémère et fermer après la fin de l’exposition de 1937, le succès rencontré décida le gouvernement à le pérenniser. Dans les années 1970, son caractère solennel s’estompe peu à peu, et les expériences deviennent de plus en plus interactives.

Depuis le 1er janvier 2010, le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie sont regroupés au sein d’un EPIC commun nommé Universcience.

La Cité des sciences et de l’industrie est un établissement spécialisé dans la diffusion de la culture scientifique et technique. Créée à l’initiative du Président Giscard d’Estaing, elle a pour mission de diffuser à un large public, notamment aux enfants et aux adolescents, les connaissances scientifiques et techniques, ainsi que de susciter l’intérêt des citoyens pour les enjeux de société liés à la science, à la recherche et à l’industrie.

La Cité est située dans le Parc de la Villette au niveau de la porte de la Villette, sur un emplacement occupé auparavant par les abattoirs de la Villette, dans le 19e arrondissement de Paris, en France.

9. Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse : 2 millions de visiteurs

9. Chapelle Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse : 2

La chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, ou chapelle de la rue du Bac, est une chapelle située dans le quartier Saint-Thomas-d’Aquin du 7e arrondissement de Paris, au 140, rue du Bac, desservant la Maison des Filles de la Charité.

Lieu de l’apparition mariale présumée à Catherine Labouré, cette chapelle est devenue un lieu de pèlerinage très fréquenté avec deux millions de visiteurs par an environ. Il fait partie des dix lieux culturels les plus visités à Paris.

10. Galeries Nationales du Grand Palais : 1, 85 millions de visiteurs

10. Grand Palais : 1, 85

Le Grand Palais est un monument parisien situé en bordure des Champs-Élysées, face au Petit Palais, dont il est séparé par l’avenue Winston-Churchill dans le 8e arrondissement. Ses 77 000 m2 abritent régulièrement salons et expositions prestigieuses.

Ce géant de pierre, couronné d’une splendide verrière à charpente métallique, voit le jour pour l’Exposition universelle de 1900. Consacré « par la République à la gloire de l’art français », il a été classé monument historique en 2000.
Audace architecturale en son temps, le Grand Palais présente de grandes expositions temporaires (quatre par an) organisées par la Réunion des Musées Nationaux et l’Association Française d’Action Artistique (AFAA). Plus de 40 événements très variés sont présentés chaque année et enregistrent 2 millions de visiteurs annuels.

(Source : parisinfo.com)

11. Arc de Triomphe : 1,75 millions de visiteurs

11. Arc de Triomphe : 1,75

L’arc de triomphe dont la construction, décidée par l’empereur Napoléon Ier, débuta en 1806 et s’acheva en 1836 sous Louis-Philippe, est situé à Paris, dans le 8e arrondissement. Il s’élève au centre de la place Charles-de-Gaulle (anciennement place de l’Étoile), dans l’axe et à l’extrémité ouest de l’avenue des Champs-Élysées, à 2,2 kilomètres de la place de la Concorde.

La place de l’Étoile forme un énorme rond-point de douze avenues percées au xixe siècle sous l’impulsion du baron Haussmann, alors préfet du département de la Seine. Ces avenues « rayonnent » en étoile autour de la place, notamment l’avenue Kléber, l’avenue de la Grande-Armée, l’avenue de Wagram et, la plus connue, l’avenue des Champs-Élysées. Des pavés de couleurs différentes dessinent sur le sol de la place deux étoiles dont les pointes arrivent pour l’une au milieu des avenues, pour l’autre entre les avenues.

12. Hotel des Invalides (Musée de l’Armée) : 1,52 millions de visiteurs

12. Hotel des Invalides (Musée de l’Armée) : 1,52

L’hôtel des Invalides est un monument parisien dont la construction fut ordonnée par Louis XIV par l’édit royal du 24 février 1670, pour abriter les invalides de ses armées. Aujourd’hui, il accueille toujours des invalides, mais également la cathédrale Saint-Louis des Invalides, plusieurs musées et une nécropole militaire avec notamment le tombeau de Napoléon Ier. Cet immense complexe architectural, conçu par Libéral Bruand et Jules Hardouin-Mansart, est un des chefs-d’œuvre les plus importants de l’architecture classique française.

13. Tour Montparnasse : 1,17 millions de visiteurs

13. Tour Montparnasse : 1,17

La tour Montparnasse, également appelée tour Maine-Montparnasse, est le plus haut gratte-ciel de Paris intra-muros, situé dans le quartier Necker (15e arrondissement) de Paris. Sa hauteur, de 209 m ou 210 m suivant les sources, en a fait pendant longtemps l’immeuble le plus haut de France, jusqu’à l’achèvement de la tour First en 2011.

Inaugurée en 1973, elle fut conçue par les architectes Jean Saubot, Eugène Beaudouin, Urbain Cassan et Louis de Hoÿm de Marien.

La synthèse des monuments les plus visités de Paris

 

 

 


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from François

La Box By Nicolas, un abonnement à la dégustation du vin

Pour Noel, j’ai eu l’occasion de tester la Box By Nicolas, le...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *