Le vin rouge sang de Corbeyran et Luc Brahy

8.5 Eve
8.5

 1,961 total views,  66 views today

L’ambition de la collection Vinifera est de retracer l’Histoire du vin depuis l’Antiquité dans tous les pays viticoles à travers une tranche de vie.

Le vin rouge sang en bref

Antoine Gaillard se destinait à des études d’architecture à Paris, avant de décider de reprendre la vigne familiale, au Nord de Narbonne, après que son père se retrouve immobilisé dans un fauteuil roulant. De génération en génération, la famille est confrontées aux mêmes difficultés : surproduction de vin en raison de fraudes et de la concurrence de vins étrangers. Antoine décide de rejoindre le CRAV (Comité Régional d’Action Viticole). Il participe, avec d’autres viticulteurs, en 1981, au port de Sète, à la vérification de la cargaison d’un bateau qui vient d’Italie.

Le mot de l’éditeur

Vin d’insurrection.
Le 4 mars 1976 à Montredon, une manifestation de viticulteurs dégénère. Les CRS comme les manifestants sont armés. Pendant vingt minutes des coups de feu sont tirés et l’affrontement devient un véritable champ de bataille. Résultat : deux morts, un dans chaque camp, et un vote pour une « démobilisation provisoire ». Le souvenir de cette explosion de violence marque alors profondément les mémoires de la population.
Cinq ans plus tard, la blessure est moins profonde, mais les problèmes sont toujours les mêmes pour les viticulteurs de la région. Afin de manifester leur mécontentement, cinquante membres du CVRAV (Comité Régional d’Action Viticole) s’emparent d’un navire italien au large de Sète : l’Ampelos. Cette action menée pacifiquement est l’aboutissement de nombreux agissements visant à dénoncer la contrebande d’ersatz de vin en provenance d’Italie. Depuis trop longtemps, la vente de vin de contrefaçon amenuise les revenus des honnêtes viticulteurs Français et Italiens. Étrange et heureux hasard, les activistes viennent d’embarquer sur un bateau dans lequel ils découvrent un laboratoire produisant de grandes quantités de vin illégal. Une aubaine dont ils se serviront pour médiatiser leur lutte et leur discours.
L’histoire vraie d’une lutte sociale et viticole menée poing levé pour sortir d’un anonymat meurtrier.

Quelques mots sur le scénariste et le dessinateur

Né en 1964 à Marseille, Corbeyran a commencé par être comme animateur de centre de vacances et  graphiste free-lance dans la publicité avant de se lancer dans la bande dessinée. Il multiplie les expériences narratives et collaborations et explore avec des univers très variés. Il a obtenu de nombreuses récompenses.
Né en 1964, Luc Brahy s’est formé en autodidacte au dessin. Après un passage dans la pub et le dessin de presse, il se tourne vers la bande dessinée avec une approche très cinématographique.

Notre avis

Cette bande dessinée nous donne un aperçu des difficultés remontées par les vignerons languedociens. Le cahier historique, à la fin de l’ouvrage, permet d’approfondir le sujet.

Dans la même collection


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

J’ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

 1,458 total views,  10 views today J’ai dû rêver trop fort en bref En...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.