L’invention du voyage ou l’éloge du voyage immobile

9 Eve
9

L’invention du voyage en bref

Qu’est-ce que le voyage ? Faut-il parcourir la terre pour être considéré comme un voyageur ? Voyager n’est-il pas également une démarche intime ?
De juillet 2015 à février 2016, Anne Bécel est partie à la rencontre de différentes personnalités pour recueillir leur perception du voyage en vue d’élaborer un « anti-guide du voyage ».
Cet ouvrage regroupe ainsi le récit de grands voyageurs, d’écrivains, de journalistes ou encore de sociologues en 3 grandes parties qui illustrent bien le cheminement de la réflexion :

  • Le beau, c’est l’imprévu, avec notamment Isabelle Autissier – navigatrice française, première femme à avoir accompli un tour du monde en course et présidente de WWF – qui aborde l’esprit d’aventure
  • Nos terres intimes sont si lointaines, où Bernard Ollivier – journaliste et créateur de l’association Seuil qui aide des jeunes en difficulté par la marche – évoque la métamorphose du voyageur
  • Immobile à grands pas, avec un très beau témoignage de Pierre Rahbi – paysan, écrivain et penseur français.

Quels que soient notre expérience personnelle, nos objectifs, notre perception des choses,  le voyage semble être avant tout un état d’esprit, une curiosité envers les autres.
De belles citations ponctuent les différents récits.

L'invention du voyage

Le Mot de l’éditeur

Peut-on voyager tout en restant chez soi ? Pour répondre à cette question, Anne Bécel, géographe et auteur de guides de voyage côté pile, aventurière côté face, part à la rencontre d’écrivains de renom, grands voyageurs, poètes, artistes, anthropologues et sociologues. Elle a souhaité, à travers ce livre, prendre le contrepied des guides de voyage classiques et écrire le guide dont elle rêvait. Celui qui sera véritablement utile aux voyageurs en partance.

Un antimanuel composé d’écrits inédits de personnalités appréciées du grand public — Sylvain Tesson, Gilles Lapouge, Bernard Ollivier, Isabelle Autissier, Pierre Rabhi, Christian Bobin, Alexis Jenni, Marie-Édith Laval, Olivier Bleys, Kenneth White, Paolo Rumiz, Cédric Gras, David Le Breton, Tristan Savin, Bernard Hermann, Bruno Doucey, Blaise Hofmann, Gaële de La Brosse —, écrit d’une plume alerte et enjouée.

De ces récits naît la certitude que, d’un voyage à l’autre, certaines situations se retrouvent : la confiance au monde, la disponibilité au hasard, la curiosité des autres habitent les voyageurs, en dépit de leurs peurs, de leurs désillusions et des bifurcations incertaines. Il apparaît également qu’il n’est pas nécessaire d’avoir vécu de grands voyages pour se sentir pleinement en « état de voyage » : il est tout à fait possible d’incarner cet état dans notre vie quotidienne.

Quelques mots sur la coordination éditoriale

Née à Nantes en 1980, Anne Bécel est géographe spécialisée en tourisme équitable et voyageuse au long cours.

Elle a notamment voyagé à Madagascar, en Amérique latine, au Tibet, au Népal, en Inde, au Lesotho, à Myanmar, en Thaïlande et en Indonésie.

Anne Becel

Quelques citations

“Désormais, nous pouvons voyager sans bouger et rapatrier, dans notre salon, l’esprit voyage.” Anne Bécel

“Ce livre est à la fois une exploration de ce qui fonde l’état de voyage, au plus intime, et un compagnon de route pour nous permettre de vivre cet état dans notre vie de chaque jour. Sorte d’antimanuel de voyage, il prend le contre-pied des guides touristiques, approfondit une approche plus spirituelle de l’itinérance et permet à chacun de se découvrir explorateur du quotidien ou du lointain — comme il lui plaira. Vraiment, que nous souhaiter de mieux ?”  Anne Bécel

“On met au ban le quotidien, alors que ce quotidien, justement, est l’assomption héroïque d’un défi, le seul vrai défi. Il est si facile d’être “disponible” à l’autre bout du monde. Le véritable défi du voyage, c’est faire perdurer la curiosité au-delà du retour.” Blaise Hofmann

“Comme Ulysse, il est nécessaire parfois d’accomplir le tour du monde et de se perdre en mille folies avant de rejoindre Ithaque. Même si l’issue était au flanc de la colline d’à côté ou sur les berges du fleuve à deux pas de sa maison, il fallait ce détour, parfois au bout du monde, pour en prendre conscience.” David Le Breton

“Quelle qu’en soit la motivation, le départ se présente comme un “impératif catégorique” : celui qui entend l’appel du chemin n’a pas le choix de partir ou de rester. Il doit se confronter au monde : c’est à ce prix qu’il gagnera le droit au repos et à la tranquillité.” Gaëlle de La Brosse

“La méditation ressemble à s’y méprendre à l’appel de la route : laisser derrière soi son port d’attache, quitter les rivages de l’habitude et de ses certitudes, tracer des chemins dans l’inconnu, s’engager dans une démarche radicale en quête d’un rapport franc et sincère de la vie. Oui, méditer, c’est partir en voyage… avec la curiosité pour guide, l’ouverture comme maître, la confiance comme compagnon et le cœur aventureux”. Marie-Edith Laval

Notre avis

Un projet ambitieux réussi qui retrace les différentes formes de voyage et remet à sa juste place le « voyage immobile ».

On referme ce livre en ayant la certitude que l’état de voyage peut faire partie de notre quotidien.

En savoir plus sur le Livre | Commander le livre

Site web du Passeur-Editeur


Voir les commentaires traditionnels plus bas

Commentaires

More from Eve

Une Box à Planter à chaque saison

Quel est le concept ? Recevoir chaque saison une box contenant l’essentiel...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.