Il était une fois l’Amérique de Catherine Mory et Jean-Baptiste Hostache

Loading

Il était une fois l’Amérique en bref

Dans ce premier tome, l’Histoire de la littérature américaine est retracée à travers 10 auteurs emblématiques du XIXème siècle.

La bande dessinée commence par un bref rappel historique de l’Amérique, de 1620 avec l’accostage du May Flower au Cap Cod  à 1783 avec la souveraineté des Etats-Unis et les 132 étoiles du drapeau américain représentant les 13 colonies.

Nous découvrons ensuite des tranches de l’Histoire par le prisme des auteurs américains, de James Fenimore Cooper, qui évoque le génocide indien, à Jack London, qui nous plonge dans la ruée vers l’or, e passant par la guerre de Sécession avec Watt Whiteman ou encore le puritarisme avec Emily Dickinson.

Chaque chapitre commence par une introduction sur l’auteur avant de décrire les grandes lignes d’un ou plusieurs romans. Il se termine par les liens de paternité entre les œuvres.

Le mot de l’éditeur

Herman Melville, Emily Dickinson, Mark Twain, Jack London, Edgar Allan Poe… » Une fresque magistrale. Passionnant !  » François Busnel
Plongez dans un grand voyage au coeur de l’âme américaine !
Il était une fois une terre immense.
Des montagnes, des déserts, des forêts, et une prairie qui s’étendait à perte de vue, avec ici ou là quelques tribus indiennes. En 1620, un bateau accosta depuis l’Europe. Une trentaine de Pères pèlerins débarquèrent avec une mission en tête : faire de cette terre un paradis. Avec le temps, l’Amérique a perdu son innocence mais trouvé son épopée. La littérature américaine est hantée par le mal qui rôde et s’incruste au coeur de chacun.
Ses chefs-d’oeuvre racontent l’histoire d’un pays neuf, avec ses Indiens et ses puritains, ses esclaves noirs et ses suprémacistes blancs, ses héros torturés et ses belles du Sud.
Une plongée au coeur de l’âme américaine Le premier volume de cette bande dessinée est un voyage dans l’Amérique du XIXe siècle à travers ses plus grands auteurs et ses oeuvres les plus connues : Cooper et le génocide indien, Hawthorne et les sorcières de Salem, Poe et l’invention du roman policier, Whitman et la guerre de Sécession, London et la ruée vers l’or…
Sous le parrainage de deux grands spécialistes de la littérature américaine, Oliver Gallmeister et François Guérif, cet album est dessiné par Jean-Baptiste Hostache (Shibumi) et écrit par Catherine Mory (L’Incroyable Histoire de la littérature française).

Quelques mots sur les auteurs Catherine Mory et Jean-Baptiste Hostache

Catherine Mory est professeure de français. Elle a publié chez Larousse plusieurs ouvrages pour les enfants ainsi que pour les adultes . Depuis 2019, elle s’est lancée dans la BD ainsi que des webtoons sur des écrivains célèbres pour le site de la BNF.
Né en 1981 à Rouen, Jean-Baptiste Hostache a collaboré à divers séries et longs métrages d’animation en tant que concept artist puis production designer. Il a réalisé en parallèle ses premières séries. Il a enseigné le concept art et le story-board.

Notre avis

Cet ouvrage nous donne l’occasion de comprendre la genèse de romans emblématiques comme Nevemore, Les Aventures de Huckleberry Finn, Moby Dick ou encore L’appel de la forêt. Cette immersion dans la littérature américaine est aussi un bon moyen d’appréhender le contexte historique et l’évolution de la société américaine.

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
La Box Fait Son Cinéma
Quel est le concept ? Recevoir le DVD d’un film incontournable ainsi...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.