Capital et Idéologie en bande dessinée de Claire Alet et Benjamin Adam

 1,115 total views,  221 views today

Capital et Idéologie en bande dessinée en bref

Cette bande dessinée est une adaptation de l’ouvrage de référence « Capital et Idéologie » de Thomas Piketty.

L’album s’ouvre en 1901, avec Jules, rentier faisant partie du décile supérieur, qui s’oppose au projet d’impôt sur le revenu proportionnel, qui vise à réduire les inégalités.

Sa seule occupation est de faire prospérer son héritage.. Il rencontre à une soirée Louise, dont les parents vivent aux Etats-Unis, avec qui il va se marier et avoir deux enfants : Jeanne et Antoine.

Nous voyageons ensuite dans le temps, avec ses ancêtres : en 1989 avec son grand-père, Pierre, membre de la noblesse propriétaire de terre à Bordeaux, en 1974 avec sa grand-mère puis en 186 avec ses parents Charlotte et Joseph.

Nous poursuivons le voyage dans le temps avec Antoine, le fils de Jules, puis avec sa petite fille Christine, et son arrière-petite-fille Léa.

Le mot de l’éditeur

D’où viennent les inégalités et pourquoi perdurent-elles ? Pour répondre à ces questions, le livre propose une version accessible à tous du best-seller de Thomas Piketty, Capital et Idéologie.
Dans cette grande enquête historique, parfois teintée d’humour, Claire Alet et Benjamin Adam ont conçu une saga familiale. Jules, le personnage principal, né à la fin du XIXe siècle, incarne le rentier, figure privilégiée d’une société hyper inégalitaire où la propriété est sacralisée. Lui, sa famille et son entourage vont vivre l’évolution des richesses et des modèles sociaux. Huit générations se succèdent ainsi, traversant toutes les époques. Jusqu’à Léa, jeune femme contemporaine qui va découvrir le secret de famille à l’origine de leur patrimoine. La « petite histoire » de cette famille rejoint alors la « grande histoire ».

Quelques mots sur les auteurs Claire Alet et Benjamin Adam

!née en 1977 à Toulouse, Claire Alet est diplômée de l’Institut d’études politiques de Bordeaux et d’un master en économie du développement à Paris I. Elle a intégré en 2001 la rédaction d’Alternatives Economiques. Spécialiste des sujets d’éco-consommation, de RSE et lobbying, elle y travaillé comme journaliste puis rédactrice en chef adjointe pendant une quinzaine d’années. Elle a par ailleurs développé une activité d’autrice de films documentaires sur des sujets d’économie et d’histoire des idées, diffusés sur Arte. Depuis début 2022, elle codirige une collection de littérature du réel chez Bayard. Engagée dans la lutte contre les inégalités femmes-hommes, elle a cofondé en 2014 l’association de femmes journalistes « Prenons la une », qui se mobilise pour une plus juste représentation des femmes dans les médias.
Né en 1983, Benjamin Adam, est diplômé de l’atelier d’illustration des Arts décoratifs de Strasbourg. Il travaille régulièrement pour l’édition et la presse jeunesse.

Notre avis

A la fin de l’album sont regroupées 6 propositions pour aller vers une société plus juste.

Au fil de l’histoire de la famille de Louis, qui rends accessible l’exposé de Thomas Picketty, des encadrés apportent des précisions sur les notions abordées (impôt progressif, roue vertueuse de Keynes, inflation, paradis fiscal…).

Commentaires via Facebook (pour les commentaires traditionnels, voir en bas de l'article)

More from Eve
Washi, une bonne adresse de restaurant thaïlandais dans le 15e
 9,710 total views,  7 views today Dans une petite rue, entre la place de...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.